AT PAENDA 2

Limits

Mind's got to move but I’m so trapped within me
Expanded all my limits too carelessly
And I’m counting on the time to get me back in line
'Cause nothing really makes sense no more
But I’m set on hold so I needn’t be bold anymore
 
'Cause the face in the mirror
Just couldn't look clearer right back through me
And how I'd like to say
It will be better tomorrow or any day
 
Yeah I’m talking 'bout you, you, you...
And the luck you try to find
You, you, you...
And how hard you try to hide it
 
I sense the pain, but it doesn't hurt anymore
It's even number than the ache I felt before
So I smile for a while, let the torture begin
The pressure on my chest becomes almost routine
It's not like I don't care, but there's nothing left to bare
 
Yeah I’m talking 'bout you, you, you...
And the love you try to find
You, you, you...
And how hard you try to hide it
 
And I'm letting it all come crushing down
Come breaking in
It's like the rain just left back blurred outlines
 
Yeah I’m talking 'bout you, you, you...
And the love you try to find
You, you, you...
And how hard you try to hide it

 

Limites

L'esprit doit bouger, mais je suis tellement piégée en moi
J'ai étendu toutes mes limites très négligemment
Et je compte sur le temps afin de me remettre à ma place
Parce que plus rien n'a vraiment de sens
Mais je suis mise en attente, donc, je n'ai plus besoin d'être audacieuse
 
Parce que le visage dans le miroir
Ne pourrait regarder plus clairement à son tour au travers de moi
Et comment j'aimerais dire
Que ce sera mieux demain ou n'importe quel jour
 
Ouais, je parle de toi, de toi, de toi
Et de la chance, que tu essayes à trouver
Toi, toi, toi
Et à quel point tu essayes de le cacher
 
Je ressens la douleur, mais ça ne fait plus mal
Elle est même plus engourdie, que le mal que j'ai ressenti avant
Donc, je souris pendant un moment, fais commencer la torture
La pression dans ma poitrine devient presque routinière
Ce n'est pas comme si je me fichais, mais il n'y a plus rien à supporter
 
Ouais, je parle de toi, de toi, de toi
Et de la chance, que tu essayes à trouver
Toi, toi, toi
Et à quel point tu essayes de le cacher
 
Et je laisse tout ça effondrer sur moi
Et se casser
C'est comme si la pluie a laissé de côté des contours flous
 
Ouais, je parle de toi, de toi, de toi
Et de l'amour, que tu essayes à trouver
Toi, toi, toi
Et à quel point tu essayes de le cacher