Hier soir s'est tenue la répétition "jury" de la première demi-finale de l'Eurovision 2017. Lors de cette répétition, les jurys des 18 pays de cette demi-finale ainsi que celui de l'Espagne, de l'Italie et du Royaume-Uni ont voté.

Avant le début de la répétition, une chose nous frappent, la salle est seulement à moitié pleine (ou à moitié vide comme vous le préférez). Et niveau ambiance rien n'a réellement été prévu. Un DJ a diffusé une dizaine de titres de l'Eurovision, sinon il faut attendre sans rien pour s'occuper une fois devant la scène.

Par ailleurs le public est quasi exclusivement ukrainien, il doit y avoir 10/20% de non-ukrainiens seulement.

Voici un résumé de la soirée. (Pour plus de photos, consultez notre album-photo de l'Eurovision 2017 ICI)

Le générique de début reprend le costume traditionnel ukrainien sous plusieurs formes.

DSCN7424

Puis l'ouverture est faite par un chanteur ukrainien. Pourtant nous aurions mieux vu Jamala avec son titre "1944". Pour être honnête nous ne sommes pas convaincu par cette entrée en matière.

DSCN7425

Et finalement nos 3 présentateurs sont là. Timur sera en green room alors que ses deux compatriotes assureront la présentation.

DSCN3549 DSCN3550

Concernant les cartes postales elles montrent la préparation des candidats. Rien d'originales ni de bien intéressant.

01) Suède - Robin Bengtsson - I can't go on

Robin commence sa prestation des coulisses comme pour le Melodifestivalen. La prestation est efficace, tout est en place. Une qualification semble quasi certaine.

DSCN3551 DSCN3555

 

02) Géorgie - Tamara Gatchetchiladze - Keep the faith

La visuel est rouge du début à la fin. Vocalement et scéniquement tout est au point. Vers la fin de la chanson des flammes apparaissent ajoutant un effet dramatique. Nous sommes dans l'incertitude totale concernant une éventuelle qualification de la Géorgie.

DSCN3558  DSCN3561 

 

03) Australie - Isaiah - Don't come easy

Isaiah apparaît dans un décors très sobre avec son image projetée derrière. L'impression est donnée qu'il marche par une petite plaque qui tourne.

Vocalement il n'y a aucun problème. Cependant le titre demeure très simple. Une qualification semble envisageable car l'Australie semble jouir d'une grosse côté de popularité du fait de l'originalité de sa participation.

DSCN3564 DSCN3570

 

04) Albanie - Lindita - World

Le fond laisse apparaître des horloges et des montagnes en mouvement. Lindita porte une tenue blanche, puis quitte son voile après quelques instants.

L'interprétation de Lindita est très bonne. Cependant le titre demeure assez simple et ne devrait malheureusement pas captiver de nombreux votes.

DSCN3572 DSCN3578

 

05) Belgique - Blanche - City lights

Probablement la prestation la plus ratée d'hier. Si au début du titre, Blanche chante à peu près juste (même si elle est en permanence sur le fil), après la moitié de la chanson, il faut l'avouer c'est une catastrophe.

La scénographie en elle-même n'est pas adaptée au titre. Elle est sombre et les fameuses lumières de la ville "City lights" ne sont pas là. La choragraphie minimaliste n'y peut rien et Blanche ne semble pas du tout à l'aise sur scène.

La qualification qui semblait tendre les bras à la Belgique avant les répétitions semblent s'éloigner.

DSCN3581 DSCN3584

 

06) Monténégro - Slavko Kalezić - Space

Slavko semble très à l'aise, cependant sa performance est déroutante. Il semble s'ambiancer tout seul. Vocalement il n'y a pas réellement de problème. C'est vraiment la scénographie qui n'est pas adapté. Il en est de même pour le "costume" de Slavko. La qualification sera difficile à obtenir pour le Monténégro.

DSCN3587

 

07) Finlande - Norma John - Blakcbird

La scénographie est très belle, les costumes et la prestation du duo finlandais aussi. Cependant le titre peu paraître très mélancolique, voir dépressif pour certains. Cependant il ne fait pas réellement de doute que ce titre trouvera son public et que ceci devrait être suffisant pour mener la Finlande en finale.

DSCN3593

 

08) Azerbaïdjan - DiHaj - Skeleton

Nous avons là la scénographie la plus... étrange... la plus moderne ou contemporaine diront certains. Elle est surtout déroutante. Il faut suivre et même en suivant nous n'avons pas tout compris. Quoi qu'il en soit, c'est tout de même très efficace et abouti. Ce n'est pas cette année que l'Azerbaïdjan devrait manquer la finale.

DSCN3594 DSCN3595

 

09) Portugal - Salvador Sobral - Amar pelos dois

Salvador interprète son titre de l'avancée de la scène. Donc malheureusement nous ne vous produisons qu'un cliché de dos et un cliché du fond.

Interdiction est faite d'applaudir après le retour de la carte postale du Portugal car Salvador ne le veut pas... par ailleurs pour être honnête nous l'avons trouvé plutôt froid avec le public.

Sinon vocalement aucun problème, reste à voir si à l'écran le public sera présent pour lui. Le jury le sera probablement ce qui devrait être suffisant au Portugal pour atteindre la finale.

DSCN7529 DSCN7531

 

10) Grèce - Demy - This is love

Demy est d'abord seule sur scène sur une petite estrade qui s'élève, puis elle est rejoint sur scène par deux danseurs qui dansent dans un petit bac d'eau. Puis un panneau est placé devant eux pour donner l'illusion qu'ils sont dans l'eau et enfin Demy s'avance sur scène.

Vocalement c'est très bon et ça réveille un peu la salle qui était plongée dans une certaine léthargie après la prestation portugaise (oui nous n'allons pas nous faire des amis avec ce commentaire... même si nous apprécions tout de même la chanson portugaise, il faut être réaliste).

Nous apprendrons à la fin des 18 titres qu'il y a eu un problème technique avec la prestation grecque. Probablement un problème de retransmission car dans la salle nous n'avons pas perçu quel est ce problème. Demy a donc de nouveau interprété son titre après le passage du 18ème participant.

De notre côté, une qualification de la Grèce semble plutôt bien partie.

 

DSCN3606

 

11) Pologne - Kasia Moś - Flashlight

Il n'y a malheureusement pas grand chose à dire de la Pologne. Aucun réel effet, simplement un violoniste derrière elle et des projections d'animaux sur le fond, puis de colombe et ainsi du mot "paix" (de mémoire) dans plusieurs langues.

La qualification s'annonce très difficile pour la Pologne.

DSCN3611 DSCN3613

 

12) Moldavie - SunStroke Project - Hey Mama

La Moldavie a mis de l'ambiance dans la salle. La scénographie (le micro des chorites est dans un bouquet de fleurs qu'elle jettent à la fin de la prestation), la chorégraphie, les voix, le saxophone... tout passe très bien, le rendu à l'écran doit aussi être très bon. Pour nous c'est une qualification pour la finale assurée avec peut-être même un très bon résultat pour la Moldavie en finale. Nous nous risquons même à pronostiquer un top 10 (voir un top 5).

DSCN3618  DSCN7558

 

13) Islande - Svala - Paper

Comme pour la Pologne, il n'y a pas grand chose à décrire. Une tenue blanche pour Svala quelques petits éléments en 3D qui apparaissent et c'est à peu près tout. Nous concernant, nous nous sommes ennuyés. La qualification n'a jamais semblée aussi loin pour l'Islande.

DSCN3621 DSCN3622

14) République Tchèque - Martina Bárta - My turn

Et de nouveau le syndrôme de "il n'y a pas grand chose à raconter". Marta débute sa prestation assise sur le bord de la scène, puis de déplace dans son costume doré (pas du tout adapté au titre). Par la suite les images du clip vidéo son projetées en fond... et c'est tout. Vocalement c'est bon, le titre est plutôt plaisant dans son genre, mais pas du tout mise en avant. Nous ne voyons pas vraiment comment ce titre pourrait se qualifier pour la finale, mais on ne sait jamais.

DSCN3625 DSCN3633

 

15) Chypre - Hovig - Gravity

La prestation de Hovig se veut originale, mais au finale il reprend beaucoup d'éléments déjà éprouvés à l'Eurovision. Au final la prestation est tout de même bonne, même si Hovig pourrait faire mieux vocalement. Concernant la qualification de Chypre c'est du 50/50 selon nous.

DSCN3635

 

16) Arménie - Artsvik - Fly with me

La prestation de l'Arménie a commencé par... la chanson de la République Tchèque. Une erreur, mais cela ne semble pas avoir atteint Artsvik qui au bout de 10 secondes (oui ça a bien duré 10/20 secondes avant que les organisateurs réagissent) à même tenté un "my turn".

Une fois ce problème résolu, Artsvik a pu commencer sa prestation. Très belle mise en scène, efficace et Artsvik est vocalement très forte. Que l'on aime ou pas ce titre, il faut reconnaître que l'Arménie sait mettre en avant ses titres, année après année.

Une qualification semble largement imaginable.

DSCN3640

 

17) Slovénie - Omar Naber - On my way

Les 2 premières minutes, Omar est entouré de panneaux quasi visible à l'écran. Du coup dans la salle nous ne faisons que l'aperçevoir.

Omar interprète très bien son titre, avec sobriété. Dommage cependant que la première version où l'on entendait plus la voix d'Omar ai été changée.

La qualification sera cependant très difficile pour la Slovénie.

 

DSCN3642 DSCN3643

 

18) Lettonie - Triana Park - Line

Une prestation psychédélique pour la Lettonie. Sans faille, la chanson rentre bien dans la tête et la scénographie est conforme à l'esprit du titre.

Qualification ou pas ? Un peu comme Chypre, c'est du 50/50.

 

DSCN3644 DSCN3645

 

 

 

Après les 18 pays de la première demi-finale, ce fut au tour de 3 pays du Big 5, Espagne, Royaume-Uni et Italie.

Espagne - Manel Navarro - Do it for your lover

Manel Navarro est accompagné par 2 guitaristes (et choristes) et un batteur. Ambiance plage et surf. C'est gentil mais sans plus.

DSCN3649 DSCN3651

 

Royaume-Uni - Lucie Jones - Never give up on you

L'éventail en mirroir est bien là. Cela rend un effet visuel plutôt pas mal. La performance est très bonne. Cependant nous ne sommes toujours pas convaincu par la chanson qui ne décolle jamais ; elle ressemble à un titre dont il manquerait le refrain...

DSCN3658 DSCN3660

 

Italie - Francesco Gabbani - Occidentali's Karma

Et enfin, (le meilleur pour la fin) l'Italie et Francesco Gabbani. L'effet visuel coloré est très beau et adapté au titre, Francesco prend du plaisir sur scène et cela se voit. Syndrôme Lazzarev ou le gagnant ? Nous le saurons samedi.

DSCN3675

 Puis une fois ces prestations achevées, ce fut au tour de Jamala d'interprété "1944" dans une version "symphonique". Le public ukrainien exulte.

Et enfin simulation des 10 qualifiés (nous étions partis à ce moment là pour éviter les "bouchons" dans le métro donc nous ne pouvons vous dire quels étaient les heureux chanceux d'hier).